Dernières opérations

Catégorie : conseils

mars 21, 2018

Comment se déroule ma première consultation de chirurgie esthétique à Paris?

 

J’ai trouvé au fil des années qu’il y avait plusieurs phases au cours de la première consultation de chirurgie esthétique et réparatrice, dans mon cabinet privé à Paris. cette première consultation est très importante car elle permet aux patients et au chirurgien de se rencontrer, et de s’évaluer réciproqiement; cette approche mutuelle est très importante pour établir un futur plan opératoire raisonnable, pertinent et personnalisé.

  1. La première consultation est considérée comme réparatrice dans la majorité des cas, car un complexe même esthétique peut enrainer des troubles psychologiques-voire psychosomatiques-qui sont déstabilisants , perturbants, et dévalorisants aux yeux des patients ;
    la première consultation consiste à écouter longuement le patient et à établir avec lui une relation de confiance.
  2. une écoute longue:Au bout de 20 à 30 minutes, mon habitude est de résumer ce que le patient m’a dit et de faire un schéma explicatif de son état, des possibilités de l’opération  et lui signaler les  principales complications qu’il peut rencontrer. Si la demande formulée excède mes compétences, ou ne me paraît ni raisonnable ni adaptée, j’ose dire NON à l’opération en motivant mon refus par une analyse des bénéfices/risques.
  3. encore des questions ?Le patient peut alors poser des questions supplémentaires ou aborder les éléments qui seraient restés dans l’ombre,  notamment concernant les tarifs pratiqués;
  4. La base de la tarification de l’activité chirurgicale est calculée sur un tarif de 2500 € par heure d’opération; une majoration  ou minoration en fonction de la difficulté de l’acte opératoire est à  envisager en fonction de chaque cas particulier;
  5. TVA 20%!il faut rajouter à cette somme payée au chirurgien, une taxe TVA de 20 %  qui s’applique aussi au frais de clinique, d’anesthésie, et de location de salle d’opération;
  6. le devis :Un devis proforma peut-être remis par le secrétariat au futur opéré, pour qu’il puisse conserver une trace écrite de la convention mutuelle d’intervention;
  7. le consentement mutuel:un long formulaire de consentement mutuel sera obligatoirement signé par le patient et moi même avant toute opération;
  8. les fiches explicatives de la SOFCPRE:elles sont fournies avnat toute opération, complétées par mes propres dessins explicatifs adaptés à votre cas particulier!ces fiches SOFCPRE sont télécharchables site en allant à cette adresse:

     http://www.plasticiens.fr/?p=31

  9. délai de 15jours préopératoire:il existe un délai de 15 jours, obligatoire entre la consultation et l’acte opératoire qui devait être pratiquée;  bien sûr les les cas urgents( hémorragie, infection, tumeur douteuse,abcès , etc..) entreront dans un protocole d’urgence.
  10. consultation d’anesthésie de précaution:le patient doit obligatoirement subir une consultation d’anesthésie dans la semaine qui précède l’opération; pour que celle-ci se passe bien , il devra subir des examens préopératoires dans un laboratoire de biologie médicale, et dans certains cas subir un examen cardiovasculaire auprès d’un cardiologue s’il y a un doute sur l’état de son cœur ou de ses vaisseaux;  d’autres examens plus spécialisés peuvent être nécessaires: examen ophtalmologique en cas d’opération des paupières,  mammographie en cas d’opération des seins,  photos et scanner de la cloison en cas de réparation nasale;
  11. est-il nécessaire de revenir une deuxième fois en consultation pour revoir le chirurgien? la réponse est assurément oui! Surtout s’il reste des zones d’ombre  ou des sites opératoires, non signalés la première fois ,et que le patient souhaite
  12. est-il nécessaire de revenir voir une troisième ou quatrième fois le chirurgien  avant l’opération? la réponse est assurément non, car cela témoigne d’une inquiétude et d’un manque de confiance du patient envers son chirurgien; ce petit signe d’instabilité psychologique est plutôt inquiétant du point de vue chirurgical;  néanmoins Il faut juger au cas par cas, et laisser aux patients la liberté de téléphoner ou de revenir, s’il y a  un  point qu’il n’a pas compris.
  13. est il nécessaire ou utile d’aller voir quelqu’un d’autre pour un second avis?Cela dépend des cas, Et moi-même jet n’hésite pas à convoquer certains patients, dont le problème est difficile, à une réunion de staff avec des amis chirurgiens; ce staff réservé aux cas complexes est gratuit; il  permet de recevoir  des avis hors tout intérêt financier de la part de praticiens chevronnés.
  14. suivi post opératoire immédiat:Une fois l’opération effectuée, j’ai pour habitude de rappeler le patient quelques heures après à son domicile s’il est rentré, et de le revoir le lendemain matin à la clinique s’il est resté hospitalisé;
  15. les contrôles post-opératoire secondaires se feront en général après  3 ou 4 jours,  puis au 7e jour  et enfin selon la règle des 6: après 6 semaines, 6 mois, 6 ans: ce sont des dates importantes  où j’aime revoir les patients pour faire le point sur l’évolution à distance de leur opération.
mars 19, 2018

Réussir son lifting  par le docteur Vladimir Mitz chirurgien esthétique à Paris

lifting peau +smas avant

lifting cervicofacial biplan avant

 

aspect après 1 an post op lifting, réussir son lifting!

Dans mon dernier livre , chirurgie esthétique pour ou contre!, je parle beaucoup des ratés de la chirurgie esthétique! Un lifting du visage raté est vécu comme une véritable catastrophe par les patients furieux d’un résultat inattendu, surprenant, dévalorisant.

Un lifting raté  est souvent caractérisé par une dépression intériorisée, et  des difficultés pour  surmonter les angoisses du quotidien; mais comment réussir son lifting? quels sont les risques encourus?

les différents types de lifting

Quand on parle de liftings, on caractérise en fait beaucoup de choses différentes car il y a plusieurs types de liftings du visage,  dont les suites opératoires sont très différentes;

entre les petits lifting type minilift, et le grand lifting cervico-facial avec des décollements étendus, se situent une multitudes de liftings de gravité intermédiaire: lifting malaire(que les pommettes), cervical pur (que le cou) facial supérieur(que les bajoues) ,  le microlift(peau et SMAS ensemble)il y a des différences évolutives considérables ;

il existe des lifting plus localisés ou “exotiques’, tel le lifting temporal  (relever la queue du sourcil), ou cervical pur (dégraisser et retendre le cou), le lifting frontal endoscopique (pour lisser et dérider le front, et retendre les pommettes sans cicatrices longues), le lifting de la main (pour lisser le dos de la main), le lifting vampire: celui-ci consiste à réinjecter des composants biologiques de votre propre sang (le PRP) il est actuellement très discuté au niveau de son efficacité !

 

Lifting cervico-facial: les complications des liftings

Les complications en sont très variables,  mais toujours extrêmement mal vécues par les patients qui en sont les victimes;

le  lifting du visage le plus fréquent est dit cervico-facial  : on retend toute la peau du visage et du cou;on y ajoute, quand on sait le faire, la rotation du SMAS en profondeur, ce qui  est un moyen  supplémentaire pour améliorer les résultats- mais techniquement plus difficile!

Ce que l’on craint, est d’abord l’hématome géant qui impose une reintervention rapide; plus tard dans l’évolution , on redoute:

  • L’infection primaire ou secondaire, sans parler des petites intolérances aux fils de suture
  • les paralysies partielles(exceptionnellement totale d’une hémiface!!), par blessure nerveuse-mais elles ont de bonnes chances de récupérer en quelques mois!
  • les mauvaises cicatrisations  imprévisibles le plus souvent,
  • les nécroses(mort noire de la peau dévascularisée) sont la rançon de gestes défectueux ou de tissus fragiles qui ne supportent pas le moindre décollement, ou la tension excessive au moment de suturer!
  • un résultat insuffisant peut également ennuyer les patientes ;or un lifting partiel ne peut pas donner  de résultats globaux sur le visage;une déception peut s’insinuer du fait du caractère trop discret de l’amélioration constatée. Cette déception après quelques mois  d’évolution peut causer des récriminations, pas toujours faciles à gérer, car une retouche chirurgicale devra être envisagée;
  • un vieillissement dysharmonieux peut succéder à un lifting partiel du visage, quand le cou non traité, va se détériorer alors que la face reste stable.

 

Lifting du visage :les preuves photographiques photos avant après

les images de lifting avant après sont souvent très parlantes,mais ne correspondent qu’à un moment figé par la photo; rien n’est dit sur les mouvements, les paralysies éventuelles et surtout sur les phénomènes de vieillissement secondaire qui  peuvent apparaître entre 6 mois et 1 an  post-opératoire

De plus quand on parle de lifting, certains entendent lifting  des fesses des cuisses des bras et ne pensent pas obligatoirement au visage…

L’essentiel pour un lifting -quel que soit son niveau d’application-est de ne pas être raté, notamment au niveau du visage; pour cela il convient que le lifting reste naturel -mais on ne peut pas concevoir un lifting du visage sans chirurgie:  l’invention des fils tenseurs qui consiste à retendre la peau grâce à des petits fil crochus est très intéressante en théorie, mais les effets de ces interventions sont  limités dans le temps, car ces procédés n’enlèvent pas de peau!

 

 combien coûte un lifting du visage?

ce qui intéresse le plus les patients  en général c’est non seulement la durabilité du lifting mais aussi son prix .

Les prix  varient  considérablement en fonction de la notoriété du chirurgien, de ses qualités techniques, de l’endroit où il opère, des conditions d’hospitalisation,des soins et de l’anesthésie nécessaires dans  l’établissement où a lieu l’intervention;

la fourchette des prix pour  un lifting du visage oscille entre 5000 et 12000 €

Ces chiffres disparates recouvrent néanmoins des actions complexes voire associées , comme celle de pratiquer une augmentation volumétrique du visage ,ou un geste  au niveau des paupières ou un dégraissage du cou, ou du double menton.

C’est donc en discutant au préalable avec votre chirurgien  que vous pourrez avoir une idée plus précise de ce qu’il faudra payer;

 

lifting du visage :devis et informations préalables

un devis préalable détaillé devra vous être remis et signé par vous et par le praticien;

Enfin des informations claires et personnalisées vous seront fournis, au besoin avec des schémas pré opératoires concernant les cicatrices du lifting qui est envisagé , et de ses vecteurs de tension.

 

lifting cervicofacial :réparer un lifting raté?

La réparation d’un lifting raté n’est pas simple; dans certains cas il suffit de retoucher le lifting en faisant des excisions cutanées différenciées pour retrouver une harmonie de répartition des tissus

s’il existe une simple dégradation,  il faut refaire l’ablation de la peau excédentaire; parfois il faudra repositionner  le SMAS,s’il n’a pas été placée dans la bonne position;

par contre s’il existe des déformations au niveau du sourire, une paralysie faciale au niveau des sourcils ou ou d’une hémilèvre qui pendouille, la réparation sera plus délicate;

il faudra symétriser les lèvres, ou  la mobilité paradoxale d’un sourcil par rapport à l’autre grâce à l’utilisation de la toxine botulique:celle-ci  pourra aider plus simplement que nos interventions

lifting du visage:en conclusion

un lifting raté est une catastrophe technique et humaine

– technique pour le chirurgien qui a mal réalisé et qui doit rattraper l’erreur par une retouche pas toujours facile

–  humaine pour le patient,  qui vit très mal cette phase heureusement transitoire où il n’ose plus se montrer et ou intérieurement il accumule les rancoeurs r et les désillusions.

 

Heureusement les chirurgiens esthétiques notamment à Paris, bien formés à la chirurgie réparatrice, sont capables de corriger les déformations consécutives à un mauvais  lifting du visage

 

mars 7, 2018

rhinoplastie naturelle, voie ouverte ou fermée? par le docteur vladimir mitz ,chirurgien esthétique à Paris :

rhinoplastie esthetique ,voie ouverte ou fermée? Telle est le dilemne actuel qui est posé à de nombreuses patientes qui ne peuvent que suivre les conseils du chirurgien rhinoplasticien qu’elles auront choisi…

l’opération de rhinoplastie, reine de notre spécialité de sculpteur de chair, peut elle être ou doit-elle être-pratiquée  par une incision visible trans columelleire ou invisible par voie endonarinaire?

C’est le débat entre partisans de la voie ouverte (techniquement plus facile car la peau du nez est soulevée comme le capot d’une voiture à réparer)), et les partisans-dont je suis-de la voie fermée endonarinaire, où la peau du nez ne portera aucune cicatrice visible.

                                                

 

 

 

après rhinoplastie voie fermée par vladimir mitz

 

 

 

 

 

 

 

                                                           Rhinoplastie esthétique et réparatrice

 

 

 

Rhinoplastie Voie ouverte: avantages et inconvénients

La chirurgie esthétique à Paris en matière de rhinoplastie esthétique comporte des partisans très opposés en matière d’abord, donc d’incisions , pour effectuer l’opération.

Les avantages de la voie ouverte sont essentiellement une meilleure visibilité pour le chirurgien; Grâce à l’incision au travers de la columelle,  Il peut soulever la peau du nez comme le capot d’une voiture, et ainsi facilement réarranger, greffer de l’os ou du cartilage au besoin,  afin d’obtenir le meilleur résultat possible au Coniveau esthétique et fonctionnel;

mais l’inconvénient majeur de cette infusion et d’être visible dans 10 % des cas, Notamment lorsque le patient relève la tête,  ce qui expose la cicatrice d’une façon évidente ou plus ou moins discrète.

Par ailleurs la suture columellaire  à la fin de l’opération peut entraîner une déformation par  mobilisation des greffons de cartilage qui ont été mise en place, par effet de surtension.

 

Rhinoplastie Voie fermée: inconvénients et avantages

L’inconvénient majeur de la voie fermée pour effectuer une rhinoplastie  réside dans l’obligation pour le chirurgien de pencher la tête pour voir dans les narines,  afin d’effectuer les mêmes manoeuvres que par la voie ouverte;

Personnellement j’utilise une technique endoscopique grâce à une caméra de télévision qui permet de bien voir à l’intérieur du nez,  et de réaliser ainsi une opération millimétrée sans aucune cicatrice visible;

Un autre avantage de la voie  fermée  réside dans le fait qu’au moment de suturer par l’intérieur du nez, on n’entraîne pas de déformation des structures mise en place,

 

Dr Vladimir Mitz: ma préférence en matière de rhinoplastie:

Mon choix personnel est ainsi de pratiquer plutôt des techniques par voie endonasale  et d’éviter autant que possible toute transsection de la columelle: cette structure nasale délicate et fragile  mérite qu’on la respecte, d’autant plus que les rhinoplasties modernes de l’école que j’ai l’honneur de représenter  tentent de privilégier au maximum l’aspect naturel en post-opératoire!

Conclusion: rhinoplastie à Paris: ma préférence

sans aucune hésitation, je réponds-comme beaucoup d’anciens mais expérimentés-VOIE FERMEE!!

 

mars 2, 2018

Video : La chirurgie esthétique – RFI

2 févr. 2018 – Dr Vladimir Mitz, chirurgien plastique à Paris. Auteur de l’ouvrage « Chirurgie esthétique : pour ou contre ! » Parle de son  livre  qu’il a écrit en 2017 et qui a été  publié aux éditions Flammarion en 2018.

Dans cette émission de  radio france internationale, le docteur Vladimir Mitz défend son livre chirurgie esthétique Pour ou contre!

Car l’image de la chirurgie esthétique est particulièrement délabrée sous le regard des médias moqueurs-  qui ne voient que les ratés de la chirurgie pour intéresser le public;

la chirurgie esthétique moderne est aussi réparatrice car elle améliore les complexes qui empoisonnent la vie quotidienne de nombreuses femmes et d’hommes mais aussi d’adolescents; il faut prendre en compte ces jeunes qui sont complexés  par des pathologies autrefois passées sous silence ; ainsi chez les jeunes garçons, la détestée gynecomastie (ou présence de seins quasi féminins) chez le jeune garçon, ou les insuffisances mammaires chez les jeunes filles;  des demandes plus nouvelles se constatent en matière de chirurgie intime, qui étaient autrefois cachée ou tues,et qui concernent l’apparence des organes génitaux féminins et masculins.

Les interventions de doivent pas être pratiquées par des non-spécialistes, ou dans le cadre d’un tourisme chirurgical qui certes coûte moins cher aux patients, mais expose à des complications redoutables pas faciles à gérer en l’absence de proximité du chirurgien responsable.

novembre 9, 2017

Maigrir avec ou sans chirurgie, par le Dr Vladimir Mitz. Chirurgie esthétique Paris

Etre chirurgien esthétique à Paris  offre le gros avantage de pouvoir être au courant des dernières techniques chirurgicales qui  permettent un ‘amaigrissement rapide; ces gestes opératoires conduisent ainsi à ce que l’on a appelé la chirurgie bariatrique; cette chirurgie qui se développe considérablement dans les pays riches  tente, par un amaigrissement massif forcé, de diminuer les complications de type diabète , les troubles articulaires par compression, les surcharges cardiovasculaires;

Ceci permet de prolonger l’espérance de vie!

Ce point fondamental a été a été prouvé par la confrontation de nombreuses statistiques mondiales.

La perte de poids et de périmètre abdominal  permettrait de gagner jusqu’à 10 ans de prolongation de notre durée de vie à condition d’avoir un BMI (Body mass Index)satisfaisant;

Les méthodes chirurgicales qui sont proposées par nos collègues  chirurgiens spécialistes de la chirurgie digestive dans les hôpitaux parisiens et mondiaux  consistent en un rétrécissement de l’estomac(sleeve gastrectomy),  en de bypass(courts circuits digestifs),  et un peu moins souvent maintenant  des lassos  placés à la jonction entre l’oesophage  et l’estomac;

L’amaigrissement obtenu par ces méthodes varie grandement selon les techniques mais peut atteindre une centaine de kilos pour un patient qui pèse 200 kg;

Je tiens à souligner qu’il s’agit de méthodes d’amaigrissements extrêmes;

Pour de petites obésités, bien plus communes, un  régime  adapté, et une activité sportive régulière devraient permettre, par une autodiscipline rigoureuse, de perdre du poids inutile et ainsi espérer prolonger sa vie en bonne santé.

le gros ventre est symptomatique d’une société hyper carnivore!

Nous les chirurgiens esthétiques sommes confrontés actuellement aux séquelles inesthétiques des amaigrissements massifs  en différents endroits du corps; la suite au prochain article, de chirurgien esthétique à  paris!

 
 
avril 27, 2015

BOTOX

 

medecine esthetique:TOXINE BOTULIQUE : UN ANTI-RIDES MAJEUR

Utilisée en France depuis une vingtaine d’années dans le traitement des spasmes musculaires de la face et du cou, la Toxine, Botox-Vistabel, injectée en médecine esthétique pour lisser certaines parties du visage, est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme. Isolée et finement dosée, elle empêche la contraction musculaire.

Pour qui ?

quand il existe des rides et une hypercontraction des muscles peauciers du visage

Ce traitement peut être utilisé en prévention sur les ridules dès la trentaine avec des injections très faiblement dosées et poursuivi sans limite d’âge.

pourquoi ça marche?

Chaque muscle possède de nombreux récepteurs commandés par des influx nerveux. Le rôle de la Toxine Botulique est de bloquer un certain nombre d’entre eux à l’endroit de l’injection, afin d’affaiblir, voire de supprimer la capacité du muscle à se contracter. Ainsi, certaines rides disparaissent, en particulier les rides horizontales du front, les rides verticales inter-sourcilières et les rides de la patte d’oie.

Le déroulement d’une séance.

Dosé en faible quantité lors de la première séance afin de pouvoir en mesurer les effets quelques jours plus tard, et d’effectuer éventuellement une retouche. Le produit est localement et précisément injecté dans les muscles spécifiques, avec une aiguille extrêmement fine qui ne laisse absolument aucune marque.

ma technique personnelle

je repique systématiquement après 1 mois, afin de  potentialiser  l’effet de la toxine ,corriger les éventuels défauts après une seule injection  et faire durer ainsi  plus longtemps le bon résultat qui peut dans les bons cas se prolonger pendant 8 mois à 1 an! 

les patientes payent un forfait pour ne pas  etre pénalisées..

Le nombre de séances.

au moins 2 séances au départ,séparées par 1 mois d’intervalle

Après trois ou quatre séances réalisées à environ trois à six mois d’intervalle, l’effet perdure plus longtemps.

Par la suite, une à deux séances d’entretien par an peuvent suffire à maintenir les résultats.

Est-ce que cela fait mal ?

dentique à celle d’une piqûre traditionnelle, la petite douleur parfois ressentie sur certaines zones plus sensibles disparaît dès la fin de l’injection.

une préparation par pommade EMLA est possible sur demande au cabinet!

Les suites.

  Visibles seulement quelques jours après l’injection,des petits bleus peuvent apparaitre;

les petits dômes d’injection disparaissent en 6 heures après les piqûres;

les résultats perdurent en moyenne pendant trois à six mois.

L’un des grands avantages de la Toxine Botulique : Botox-Vistabel, est que, les muscles perdent peu à peu l’habitude de se contracter;

les effets  augmentent au fil des séances. Après la première, il arrive que certains patients ressentent de légers maux de tête ou remarquent un petit gonflement des paupières, voire de légers hématomes. Si elles surviennent, ces réactions disparaissent très rapidement.

beaucoup de patientes signalent l’effet bénéfique des injections de botox sur leurs migraines récurrentes!

MÉDECINE ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE ESTHÉTIQUE VOIENT LEURS TECHNIQUES SE CONJUGUER POUR AMÉLIORER VOTRE APPARENCE!

injection de botox avant

 

après 2 injections de botox

avril 27, 2015

rhinoplastie « naturelle »soins post opératoires

Vous venez d’ être opéré(e) du nez: rhinoplastie esthétique ,ou rhino-septoplastie, ou profiloplastie(nez et menton);

naturel veut dire que personne ne doit s’apercevoir que votre nez a été opéré ou modifié, rien ne doit choquer dans l’harmonie subtile de votre visage!

rhinoplastie: suites immédiates

Au moment du réveil, vous ne pouvez pas respirer par le nez car il y a des mèches à base d’algue, donc très faciles à enlever (elles sont placées à l’intérieur de vos narines ), et destinées à plaquer la muqueuse nasale  : ces mèches vous imposent de respirer par la bouche pendant 24 h. Les mèches seront enelvées le lendemain matin, en général, sauf problème de cloison; dans ce cas il arrive que je place des lames ondulées de petite taille , en silicone ,pas dur du tout, pour prévenir les synéchies post opératoires(collage de la cloison avec la paroi latérale des cornets ou des cartilages triangulaires);ces lames seront retirées après 48h, sans douleurs!

rhinoplastie : les hématomes post opératoires

Il est possible que des hématomes se forment progressivement autour des yeux et de la racine du nez ; ceci est lié au fait qu’il y a eu des ostéotomies, (c’est-à-dire, que l’on a coupé l’os) pour affiner votre arête. Ces hématomes vont disparaître en 3 semaines environ, (d’autant plus que vous resterez assise dans votre lit). Vous aurez un plâtre qui maintient le nez en bonne position.

Vous pouvez dormir sur le côté ou sur le dos, mais il faut éviter de dormir sur le ventre de façon à ne pas déplacer le plâtre et iansi abîmer le résultat post-opératoire.

rhinoplastie J+24 ou 48h=ablation des mèches et des lames siliconées éventuelles

Les mèches seront retirées le lendemain de l’opération ;cette manoeuvren’est pas douloureuse, juste un peu désagréable; il vaut mieux effectuer ces gestes en position assise, car un petit saignement peut se produire: un tamponnement à la compresse pendant 10 mn suffira en général à stopper le saignement.

vous pourrez alors respirer un peu plus normalement. L’ablation des mèches , même indolore peut conduire à de rester couché ½ heure à ¾ heures : si un petit saignement se produit chez vous, il faudra vous assoeir et comprime les narines : la coagulation pourra alors se fairet sans que vous ayez d’inquiétude en rentrant chez vous. Après 48 h, il n’y a plus de risque d’hémorragie.

Des croûtes vont se former dans les orifices narinaires: ne les arrachez pas, mais utilisez de l’huile goménolée en gouttes pour les défagrer progressivement; ne touchez pas aux fils résorbables (filaments blanchêtrez) qui sont les points de suture à l’intérieur de votre nez!

rhinoplastie après: l’ablation du plâtre

Le plâtre sera enlevé au bout du 7è ou 10ème jour. L’ablation est indolore car la peau est protégée du plâtre par du papier collant spécial. Si jamais, vous avez des douleurs, de la température, il faut appeler au cabinet. Les suites opératoires sont simplissimes et il n’y a pas d’antibiotique à prendre,sauf cas particulier ou déficience immunitaire.

Si votre cloison a été remise en place (ce qui se fait dans le même temps opératoire), il est possible que vous gardiez des petits tubes ou des petites lames ondulées en silicone souple ,  plus longtemps. Ces tubes permettent de bien maintenir la cloison en place: ils libèrent le passage de l’air entre la cloison et les cornets. Mais c’est exceptionnel et vous en serez prévenu(e).

rhinoplastie après: de retour chez vous

une fois chez vous,il suffira d’instiller des gouttes de sérum physiologique 3 fois par jour;ne grattez pas les croûtes de sang dans le nez;elles partiront toutes seules!

parfois des gouttes d’huile goménolée seront indiquées .

rhinoplastie suites: après le 7é jour

Après ablation du plâtre, des petits soins sont nécessaires. Quelques fois, il vous est conseillé certains massages qui seront effectués au moins 2 fois par jour à la demande du chirurgien. Ces massages consistent à affiner le nez progressivement : la pointe du nez, l’arête ainsi que la jonction entre l’arête et le front vont avoir tendance à gonfler : le plâtre plaque toutes les structures contre l’os, son ablation laisse un espace vide et l’œdème vient le combler.

Les massages consistent à partir du sommet du nez (de la pointe), puis il faut descendre le long des ailes du nez en allant vers les joues.

La deuxième série de massages par de la pointe du nez et remonte sous les yeux en suivant les orbites.

mais masser n’est pas toujours utile:souvent je conseille de ne toucher à rien!!

rhinoplastie, évolution de 6 semaines à 18 mois post op

On peut dire qu’à 2 mois vous avez 80 % du résultat et à 6 mois 98 %. Le nez peut encore évoluer tout au long de la première année ; on apprécie en général, le résultat définitif au terme de cette année, (100 % du résultat alors acquis), mais certains nez à peau épaisse mettent encore plus longtemps à dégonfler.

Dans l’ensemble, cette intervention va vous donner un bon résultat avec les techniques employées.

rhinoseptoplastie sous endoscopie per opératoire

Un point spécifique de ma technique opératoire en matière de rhinoseptoplastie: personnellement,j’utilise et que l’appareillage st disponible, chaque fois que je le pyuis l’endoscopie pendant la rhinoplastie(caméra de micro télé) pour vérifier la qualité de mon travail et le corriger sous fort agrandissement!

 

Parfois, à l’endroit où l’os est cassé, peuvent se produire des petites saillies liées soit à une coupure irrégulière de l’os, soit que l’os cassé va fabriquer un cal, qui peut être discrètement hypertrophique, au moins au début.

C’est pourquoi, des consultations régulières sont nécessaires pour suivre la cicatrisation interne de l’os, des cartilages et pour vous conseiller.

 

Vous aurez ainsi un visage parfaitement naturel avec un nez qui s’y intègre sans étonner. Au moindre petit problème, n’hésitez pas à venir consulter. L’expérience du chirurgien montre qu’il vaut mieux laissez un nez un peu plus grand de façon à toujours pouvoir faire une petite retouche si nécessaire plutôt que de faire un nez stéréotypé, en trompette, qui donne un côté artificiel et mutin pas toujours plaisant.

voici une vidéo expliquant la recherche d’une rhinoplastie naturelle en post opératoire:

 

avril 27, 2015

LES LIFTINGS ET SES VARIANTES

 

L’opération de lifting consiste à rajeunir l’apparence du visage par une opération combinant à la fois une remise en tension de la peau, des structures sous cutanées et notamment du Système Musculo Aponévrotique Superficiel ( SMAS) de la face.

 

Il est possible pendant l’opération de faire un rajeunissement global du visage au niveau de la région des paupières par une blépharoplastie supérieure et inférieure, un rajeunissement frontal soit par voie endoscopique ou par ruginage des muscles ou par injection de Botox ; également des remplissages de la région des sillons naso-géniens, des lèvres supérieures et inférieures, au niveau de la zone muqueuse mais aussi au niveau de la lèvre blanche.

 

Il s’agit donc d’une opération assez complexe dans son organisation et dans sa pratique, qui doit tenir compte d’une part de la réalité des déformations constatées, de la vitesse du vieillissement, de la qualité des téguments, mais aussi de ce que la patiente désire : c’est l’élément qui sera déterminant.

 

En fonction de l’âge et des déformations, il est possible de combiner un certain nombre d’interventions ou de n’en faire que certaines composantes.

 

Très souvent les patients demandent une amélioration au niveau de la région du cou qui est empâté, gras, avec une peau distendue.

 

Or, les réparations « isolées » au niveau de la région cervicale imposent néanmoins la remise en tension du visage vers le haut : ce vecteur vertical est fondamental pour pouvoir soutenir le cou qui s’écroule progressivement.

 

Par contre, les opérations de re-tension de la partie haute du visage peuvent se faire isolément : lifting temporal ou lifting facial supérieur ; l’intérêt de ces liftings partiels est de ne s’adresser qu’à une partie du visage qui est vieilli, ce qui peut se voir chez les patients assez jeunes qui ont une déformation débutante, encore peu marquée.

 

C’est pourquoi l’analyse attentive du chirurgien examinant le patient est tellement importante.

 

Je m’aide de photographies pré opératoires, de photographies très anciennes à titre comparatif, d’une éventuelle situation de l’état familial : si la patiente ressemble à un membre de sa famille, ces déformations seront très certainement correspondantes.

 

L’opération de lifting est lourde et chère. Lourde parce que minutieuse et longue, chère parce que c’est l’opération « reine » de notre spécialité.

 

Elle prend du temps et impose beaucoup de minutie.

Les complications des liftings peuvent être nombreuses entre des mains inexpérimentées, plus rares entre des mains confirmées.

 

La survenue d’hématomes ou de paralysie est très rare.

Les paralysies faciales ne se voient qu’exceptionnellement et sont transitoires, surtout entre des mains qui ont l’habitude de l’intervention.

 

Une dégradation précoce peut par contre se produire entre 6 mois et 1 an après l’opération, à cause d’une qualité désastreuse de la qualité de la peau qui peut être vieillie par le soleil ou le tabac, ce qui entraîne une rupture des fibres élastiques.

 

Lorsque ce phénomène détesté se produit, une retouche à 1 an avec un tarif réduit est possible.

 

En tout cas, l’opération de lifting est une opération merveilleuse à deux conditions :

 

1° Personne ne doit s’apercevoir qu’une opération de rajeunissement a été faite ! Ce qui impose des cicatrices bien cachées et des vecteurs parfaitement adaptés, pour ne pas créer de distorsion ou de déformation.

2° Que la patiente accepte l’idée que l’amélioration après l’opération est progressive ; le maximum de résultat post-opératoire est obtenu entre 2 et 4 mois après l’intervention, en fonction du type de peau ou de la présence ou non d’hématome ou de petites rétractions post-opératoires qui peuvent survenir.

 

C’est certainement l’opération la plus angoissante pour le patient, celle qui exige plus de doigté, d’expérience et même d’humanité de la part du chirurgien.

 

C’est aussi celle qui coûte le plus cher ! Mais rajeunir de 10 ans en 3 heures reste une merveilleuse aventure que je suis prêt à suivre.

avril 27, 2015
incision pour libération nerf médian à la paume
incision pour libération nerf médian à la paume

tracé de l’incision pour canal carpien compressif

« canal carpien » signifie canal étroit, rétréci, à la partie basse du poignet où le nerf médian peut être comprimé pour diverses raisons qui ont conduit à sa libération chirurgicale;

Vous venez d’être opéré(e) d’une libération du nerf médian comprimé dans un tunnel étroit dans le talon de la main: .

(ce peut être aussi de façon équivalente une libération du nerf cubital au coude,mais avec une minicicatrice sous le coude concerné)

 

L’incision se fait le long de la ligne de vie : la cicatrice sera donc invisible à moyen ou à long terme.

Par cette incision, le chirurgien peut décomprimer le nerf qui souvent se trouve coincé pour des raisons anatomiques, notamment par un épaississement de la paroi antérieure du tunnel.

 

Lorsque le nerf a été libéré, le sang circule mieux à l’intérieur du nerf et les douleurs nocturnes vont pratiquement disparaître le lendemain de l’intervention. Par contre, des petits signes de régénération à l’intérieur du nerf vont entraîner des fourmillements locaux qui vont persister pendant plusieurs mois.

 

Un nerf se régénère à la vitesse de 3 mm par semaine ; ce qui vous explique qu’il faut 3 à 4 mois avant que le résultat soit stabilisé. Mais, pendant toute cette période vous pourrez vous servir normalement de votre main.

Le premier pansement sera fait sur demande du chirurgien et bien souvent vers le 10ème jour. Vous aurez simplement à faire la toilette de la paume de la main avec de l’eau du robinet et la sécher au sèche-cheveux mis sur le tiède.

Les fils seront enlevés au 10ème jour ou tomberont seuls (si fils résorbables).

 

Les croûtes pourront être au mieux enlevées après application, pendant quelques heures, ou de crème CICABIO,ou de vaseline médicinale.

Une rééducation très douce et volontaire est nécessaire car la main est en rodage.

Il faut donc laisser le nerf respirer un peu et s’attendre à avoir une gêne fonctionnelle et une diminution de la force de la main pendant 2 ou 3 mois après l’intervention.

 

Tout rentrera dans l’ordre progressivement, notamment la possibilité d’élévation du pouce, fonction qui est commandée par un rameau du nerf médian qui va directement au muscle. Parfois, il est possible de libérer, également, certains tendons qui peuvent être entourés par une gaine fibreuse épaissie (synovectomie).

 

Il s’agit donc d’une opération extrêmement valable et très efficace qui supprime rapidement les douleurs de la nuit, qui sont les plus gênantes et empêchent de dormir. L’opération du canal carpien doit être préférée dès que les infiltrations ont échoué par calmer les douleurs.

 

Les récidives absolument exceptionnelles peuvent néanmoins survenir des mois ou des années après l’opération initiale. Un nouveau contrôle clinique et électromyographie sera alors déterminant dans l’éventualité d’une reprise chirurgicale.

avril 26, 2015

Par le docteur Vladimir MITZ

S’il est une opération où il faut réussir du premier coup, c’est bien celle de l’augmentation mammaire !

En effet, cette opération d’augmentation des seins (relativement onéreuse) fait espérer aux patientes un résultat magique :

Le bon résultat d’une augmentation mammaire doit être immédiat, durable, et conforme aux attentes de la patiente par rapport aux explications qu’elle a reçu en pré-opératoire.

Or, ce n’est pas une opération facile :

Il convient en permanence de limiter les causes d’insatisfaction ou d’insuccès, voire d’erreur, qu’elle soit technique ou qu’elle soit non prévue, même pas signalée dans l’information pré opératoire.

historique

voici bien longtemps que les femmes aux petits seins rêvent d’une augmentation mammaire miraculeuse! Si l’implantation ancienne de boules en ivoire a été abandonnée très vite, d’autres procédés ont été utilisés avec des fortunes plutôt mauvaises: spaghettis de polyéthylène, fragments de derme déspécifié, lipomes recueillis ailleurs sur le corps…

Il a fallu attendre  le 20è siècle pour que l’idée de remplir de trop petits seins avec des membranes élastiques remplies de sérum physiologique marque un réel progrès: ce fut l’idée de l’inventif Dr Arion, fondateur d’une célèbre et toujours active marque de prothèses mammaires françaises!

mais l’augmentation mammaire a réellement pris son essor avec l’introduction de prothèses dont la paroi était en silicone: l’idée en revient aux américains Ger et Cronin, le premier ayant remarqué que les poches de transfusion sanguine étaient nouvellement protégées par des membranes en un nouveau matériau: la silicone!

Ces prothèses historiques en paroi silicone et remplies de gel de silicone  ont perduré pendant plus de 30 ans chez  les premières femmes ayant subi une augmentation mammaire esthétique…

Mais à long terme elles avaient tendance à donner des coques très dures, calcifiées, d’autant que Cronin leur avait adjoint un patch de dacron collant sur la face arrière, pour que ces prothèses collent aux tissus et ne s’échapassent pas!

Le taux de coques était élevé après augmentation des seins par cette méthode: près de 20% des cas; les progrès immenses des prothèses contemporaines, par la purification chimique des composants siliconés et une micro texturation de la paroi, ont abaissé le taux de coques post opératoires à moins de 2%!

les différents positionnements des prothèses mammaires

pour pouvoir comprendre les ennuis post opératoires, il faut réaliser que le chirurgien esthétique peut placer les implants de 3 manières différentes:

1)derrière la glande mammaire, ce qui est la position idéale; encore faut il qu’il existe des tissus de recouvrement satisfaisants, assez denses et épais; sinon les implants deviennent visibles, avec la formation de vagues et et des bords évidents; un lipofilling d’épaississement peut aider; sinon , il faudra placer les prothèses en rétro musculaire…

2)derrière le muscle pectoral: cette solution  a l’avantage de camoufler les prothèses derrière un rideau musculaire, et donc amoindrir sa visibilité en cas de glande mince et de peau maigre; mais l’inconvénient est que les prothèses vont bouger du fait de la contraction musculaire, parfois de façon comique pendant les exercices de gymnastique! Cette déformation s’atténue avec le temps, mais  elle peut préoccuper des patientes perfectionnistes.

de plus le placement des implants en rétro musculaire est douloureux pendant plusieurs jours, et ces implants peuvent demeurer très écartés à cause de l’action des fibres musculaires qui les repoussent sur les côtés;

3) »le dual plan »

Il s’agit de combiner les 2 techniques: les implants sont rétro musculaires dans leur pôle nord; et sous glandulaires ou sous cutanées dans leur pôle sud; Cette technique qui parait astucieuse expose en réalité à des déboires à moyen et long terme car elle peut associer les inconvénient, des 2 méthodes!!

Nous distinguerons quatre types de retouches qui nous paraissent être les plus fréquemment en cause :

1) : La mal façon immédiate, ou l’infection post opératoire

2) : L’apparition d’anomalies mammaires à type de vagues ou de coques moins fréquentes actuellement

3) L’insatisfaction à distance de l’opération mais pendant la période où les prothèses elles-mêmes sont encore parfaitement conservées et en bon état : exemple, une asymétrie mammaire persistante malgré une opération correctement pratiquée

4)le lymphome à grandes cellules, tumeur exceptionnelle liée à certains types de prothèses

1- les retouches précoces pré-opératoires :

En dehors des hématomes géants qui imposent une ré-intervention immédiate, les causes principales d’insatisfaction proviennent d’une mal-position des prothèses.

A cet égard il faut préciser que la technique qui (actuellement) me paraît la mieux adaptée aux patientes qui présentent des seins petits mais néanmoins existants est l’implantation des prothèses par voie axillaire rétro glandulaire et pré musculaire.

En cas de malposition manifeste, une réintervention doit être programmée rapidement;

En cad d’infection grave et profonde autour de la prothèse (biofilm!), la réintervention est souvent nécessaire avec parfois malheureusement un temps de dépose de l’implant, puis sa réintroduction après 4 mois.

2)  L’apparition d’anomalies mammaires à type de vagues ou de coques :

La remise en place de prothèses plus denses , plus volumineuses, et mieux remplies peut aider si des vagues apparaissent; parfois un changement de placement des implants en rétromusculaire pectoral sera la solution avec addition de lipofilling de remplissage autour de l’implant

3) L’insatisfaction à distance de l’opération :

elle peut provenir d’une asymétrie résiduelle intolérable, à corriger par changement d’implant:; un changement subit de la forme de l’implant peut être lié à une rotation de l’implant(la face avant passe en arrière, ou un implant anatomique a son bas qui se place en haut); une correction simple par manoeuvres externes peut être tentée en consultation  et réussit le plus souvent!

voyez la vidéo expliquant la manoeuvre de retournement des prothèses:    copiez dans votre moteur de recherche:http://dai.ly/x19y763

4) Une cause rare et sérieuse  de retouche nécessaire est l’apparition d’un lymphome  anaplasique à grandes cellules post opératoire tardif(LAGC)

il résulte d’une réaction cancéreuse à bas bruit à l’enveloppe siliconée de certains implants; la membrane qui entoure le gel peut être structurée de 3 façons différentes:

  • une membrane lisse , non attaquée par des produits de texturation: risque infime de lymphome!
  • une membrane filamenteuse , imitant les excroissances des couches de polyuréthane parfois employées par certains chirurgiens; ces membranes se brisent et sembleraient favoriser le LAGC
  • une membrane micro texturée, veloutée sans excroissances  qui comporte un risque très faible de LAGC; c’est mon choix favori pour une augmentation mammaire!+++

    Les signes évocateurs de LAGC  après augmentation mammaire datant de plusieurs années sont un accroissement du volume d’un sein ou des deux, l’apparition de zones dures périphériques; une écho et mammographie des  seins confirment  la présence de liquide autour des prothèses; une  ré-intervention est nécessaire pour explorer, vider le liquide, enlever l’ implant et la coque périprothètique,  et procéder à une analyse histologique de la paroi; si confirmation du LAGC il y a, un traitement chimiothérapique complémentaire sera prescrit, conduisant à la guérison dans la majorité des cas.

Heureusement ce scénario est absolument exceptionnel en matière d’augmentation mammaire; mais cela suffit pour que le suivi des patientes soit assidu et précis; nous attendons un registre national des patientes porteuses d’implants mammaires;

après les scandales PIP( le fabricant remplissait certaines prothèses avec un gel de silicone industriel, non médical!), celui des prothèses au gel trop fluide qui dissolvait les membranes protectrices dans les années 1998- ce qui avait conduit à proscrire les implants remplis de gel au profit d’implants gonflés au sérum physiologique(mais qui peuvent alors se dégonfler brutalement!), le temps semble venu d’une certaine confiance et paisibilité en ce qui concerne la technologie au point des prothèses mammaires contemporaines!

en conclusion, paix sur l’augmentation mammaire  aujourd’hui ; des progrès sont encore à prévoir; certains fabricants proposent des implants plus légers, adaptant une technologie de  l’aérospatiale pour remplir le gel de silicone de billes ultra légères; Mais prudence aussi, une technologie sûre vaut mieux que des expériences parfois désastreuses à long terme!

en tout cas , si insatisfaction il y a , une retouche s’imposera…peut être, car il faut toujours peser le bénéfice risque en matière d’augmentation mammaire.

i