Chirurgie esthétique Lifting fesse cuisse (suites opératoires)

avril 27, 2015

Vous venez de subir l’ablation de la peau et de la graisse qui formait une saillie disgracieuse au niveau de votre fessier, ou de l’intérieur de la cuisse selon les cas.

Cette opération a permis de re-sculpter la fesse et le tour de la cuisse. Les points de suture qui ont été mis en place sont retirés progressivement en partie le 8ème jour et le restant vers le 15ème jour post-opératoire.

Parfois, nous mettons des fils résorbables en 15 jours environ. Au début, il sera difficile de vous mettre en position assise ; il vaut mieux être soit debout soit couchée.

Faites vous aider au besoin par une voisine ou par un membre de votre famille ou par une infirmière.

Vous pourrez faire vos besoins en écartant bien les cuisses : une échancrure pelvienne est pratiquée dans le pansement pour éviter son ablation les premiers jours.

Une toilette après les besoins est tout à fait nécessaire (douche puis séchoir à cheveux). Dès que le pansement sera enlevé vers le 3ème jour, votre vie va être bien plus facile. Vous pourrez dès lors vous doucher et sécher les plaies opératoires au sèche cheveux.

Tentez très progressivement de prendre une position assise, mais en étant très précautionneuse pour ne pas rompre les coutures.

Vous pouvez dormir dans la position qui vous convient mais noter que la position sur les côtés est tout à fait excellente pour éviter que les hématomes ne s’accumulent. Cette position est recommandée surtout en changeant de côté toutes les 3 ou 4 heures.

Il n’y a pas de risque de douleurs intenses, mais si vous avez une douleur qui lance, notamment la nuit, appelez l’infirmière, il peut s’agir d’un hématome qui s’est collecté.

En général, un petit pansement suffira à traiter ce problème mais il est possible qu’une évacuation chirurgicale apparaisse souhaitable. Ceci reste tout à fait rare.

Lorsque les derniers fils ou agrafes seront enlevés vers le 21ème jour, vous pourrez pratiquement vivre normalement.

Il se peut que des bleus coexistent dans les zones ou une aspiration complémentaire aura été pratiquée.

Après 6 semaines, toutes les activités normales sont autorisées y compris le sport et la natation.

Les cicatrices vont rougir progressivement vers le 3ème ou le 4ème mois, parfois s’écarter un peu.

Elles ne seront très jolies qu’au bout d’un ou deux ans et en général ; vous pourrez les cacher assez aisément car la partie interne de la cicatrice est dans le sillon de la fesse et la partie externe sera recouverte par le maillot.

S’il existait la moindre anomalie au niveau de la cicatrice, prévenez-nous.

Il sera alors possible sous anesthésie locale, de faire une petite retouche.

Il se peut également, que des petites saillies disgracieuses persistent et correspondent à l’accumulation de graisse qui s’est cloisonnée en post-opératoire.

Dans ce cas, un petit geste chirurgical par aspiration sous anesthésie locale pourra se révéler intéressant.

N’hésitez pas à revenir consulter car ces opérations ne mettent absolument pas votre vie en danger et sont assez délicates sur le plan technique : il vaut mieux que le chirurgien prudent puisse vous faire une retouche discrète plutôt qu’une ablation trop importante avec séquelles qui peuvent être graves.

Cette opération permet de réaliser un véritable tour de la fesse et de la cuisse, parfois de la face interne de la cuisse.

Bien que les cicatrices importantes en soient la rançon, le résultat obtenu est un galbe très satisfaisant et une remontée du « collant » cutané qui était écroulé.

Cette intervention permet parfois de corriger certains désastres liés à des liposuccions exagérées avec aspect en « tôle ondulée » insupportable.

L’association à une résection cutanée au niveau des hanches réalise alors un « BODY LIFT »,avec cicatrice circulaire autour de votre corps.

Posted in Chirurgie esthétique by admin | Tags: