Dernières opérations

Étiquette : chirurgie esthétique pour ou contre

février 15, 2019
débat chirurgie esthetique  du 9 février 20196, btp

débat chirurgie esthetique du 9 février 20196, btp

pour ou contre la chirurgie esthétique, un débat sur Balance ton post!

La chirurgie esthétique en question? les contre ont gagné à 66%!

Mais au cours de ce débat tardif dans la nuit, animé avec brio par un Cyril Hanouna en grande forme, j’ai pu défendre une image sympathique et éthique de ma profession, en soulignant la nécessaire invisibilité de l’acte chirurgical , et le souci de bien valider « l’indication opératoire », c’est à dire de savoir refuser d’opérer!

Entouré d’extrêmistes de la demande de chirurgie esthétique, il a fallu l’humour des intervenants et leur bon sens pour faire comprendre que la chirurgie esthétique, c’est avant tout une chirurgie réparatrice des imperfections et injustices de la nature, dans une société en pleine exposition permanente d’elle même.

Pour ou contre la chirurgie esthétique, un débat sur Balance ton post!

que vous pouvez revoir jisqu’au 17 février sur le lien suivant

, en démarrant à la minute 40 :

https://www.mycanal.fr/actualites/balance-ton-post-ca-continue-emission-du-09-fevr-2019/h/11028359_50013

 

 

mars 2, 2018

Video : La chirurgie esthétique – RFI

2 févr. 2018 – Dr Vladimir Mitz, chirurgien plastique à Paris. Auteur de l’ouvrage « Chirurgie esthétique : pour ou contre ! » Parle de son  livre  qu’il a écrit en 2017 et qui a été  publié aux éditions Flammarion en 2018.

Dans cette émission de  radio france internationale, le docteur Vladimir Mitz défend son livre chirurgie esthétique Pour ou contre!

Car l’image de la chirurgie esthétique est particulièrement délabrée sous le regard des médias moqueurs-  qui ne voient que les ratés de la chirurgie pour intéresser le public;

la chirurgie esthétique moderne est aussi réparatrice car elle améliore les complexes qui empoisonnent la vie quotidienne de nombreuses femmes et d’hommes mais aussi d’adolescents; il faut prendre en compte ces jeunes qui sont complexés  par des pathologies autrefois passées sous silence ; ainsi chez les jeunes garçons, la détestée gynecomastie (ou présence de seins quasi féminins) chez le jeune garçon, ou les insuffisances mammaires chez les jeunes filles;  des demandes plus nouvelles se constatent en matière de chirurgie intime, qui étaient autrefois cachée ou tues,et qui concernent l’apparence des organes génitaux féminins et masculins.

Les interventions de doivent pas être pratiquées par des non-spécialistes, ou dans le cadre d’un tourisme chirurgical qui certes coûte moins cher aux patients, mais expose à des complications redoutables pas faciles à gérer en l’absence de proximité du chirurgien responsable.