Étiquette : chirurgien esthétique

février 5, 2018
dernier livre du docteur vladimir mitz
dernier livre du docteur vladimir mitz

publié aux éditions flammarion

Mon dernier livre la chirurgie esthétique pour ou contre paru en janvier 2018 a entraîné des réactions médiatiques diverses mais nombreuses;
Chirurgien plastique réparateur et esthétique à Paris, ma perception de l’exercice de mon métier est fondée sur une longue expérience ;
elle m’a conduit à plusieurs réflexions que j’expose cet ouvrage, publié aux éditions Flammarion;

  • 1. L’aspect réparateur de la chirurgie esthétique est très mal perçu par le public et les médias; considéré comme un luxe par beaucoup de jeunes journalistes; l’idée même d’une intrusion du bistouri dans le corps humain les révolte; pour eux, il faudrait s’accepter tel que nous sommes nés, ne rien changer au cours du temps qui passe; mais lorsque la quarantaine est passée, et qu’ apparaissent les premiers ravages du temps, le recours à de modification subtile efficace se fait jour; puis lorsque le complexe s’installe vraiment, et que notre narcissisme personnel nous conduit à nous examiner dans le miroir avec lucidité et sans complaisance, la demande d’un acte médical, soit par la médecine esthétique soit éventuellement même par la chirurgie esthétique devient taraudant-d’autant que l’on sait que c’est potentiellement possible; la consultation auprès d’un chirurgien spécialiste est envisagée avec une forme de frénésie!; le rôle du chirurgien est alors de tempérer les élans exagérés et les désirs que le bistouri le plus habile ne peut combler;

  • 2. La prédominance de l’image médiatique des ratés en chirurgie esthétique fait la Une de toutes les explorations sur le web; les stars ratés ou outrageusement rafistolées deviennent la proie d’une curiosité malsaine et de partage des images sur les réseaux sociaux; pourtant il n’y a pas tant de ratés que cela, car ils ne représentent que moins de 2 % des cas opérés sur les milliers de cas opérés chaque jour en France! Le rôle du chirurgien esthétique d’expérience est justement de rattraper ces ratés, en rendant le résultat de la chirurgie esthétique invisible, ou au moins imperceptible dans la vie quotidienne;

  • 3. les adolescents représentent une demande croissante en chirurgie esthétique et réparatrice: si l’opinion publique accepte assez facilement des opérations pour corriger les oreilles décollées, elle est plus résistante à admettre les opérations au niveau des seins, de la silhouette, avant 18 ans; pourtant l’adolescent présente un complexe qui le gêne considérablement dans sa vie quotidienne; il sait qu’une opération est possible, il vient consulter sans l’aval de ses parents; personnellement je considère qu’il faut écouter sa demande avec respect et objectivité; si je constate qu’il y a un problème réel, je demande à la famille d’accompagner l’adolescent afin qu’ une opération puisse être pratiquée dans un consensus familial.

  • 4. de nouvelles opérations esthétiques sont à la mode: variable d’un pays à l’autre ou d’un continent à l’autre, il existe une véritable chirurgie esthétique ethnique; la chirurgie intime occupe les Européens, les modifications du visage intéressent les asiatiques, la chirurgie des chevilles trop fines ou des fesses plates passionnent les patientes du continent africain!

  • 5. au niveau sociétal, la prise en charge des opérations esthétiques est variable d’un pays à l’autre; considérée comme une opération de confort en France, toute chirurgie esthétique est soumise à une TVA de 20 %, majorant beaucoup le coût des interventions; cela entraîne un tourisme chirurgical vers les pays où les opérations sont moins chères, mais où le suivi est bien plus difficile et problématique; des statistiques anglaises montrent qu’ une patiente sur trois, opérée à l’étranger, nécessitera une retouche chirurgicale réparatrice!

C’est pourquoi j’ai ‘écrit ce livre d’informations afin de poser clairement l’utilité de la chirurgie esthétique pratiquée d’une façon éthique et professionnelle dans les meilleures conditions de sécurité technique, mais aussi dans des conditions psychologiques d’écoute et de confiance , afin de réhabiliter ma spécialité de chirurgien esthétique heureux à Paris!

Voici les liens vidéos ou audio des mes interview :

BFMTV :Vladimir Mitz, chirurgien esthétique: « La chirurgie esthétique est thérapeutique »

BEURFM : Chirurgie de l’obésité, réparatrice des séquelles d’amaigrissement

RMC  : avec Maitena Biraben

Judaique FM : Audio

Emission RFI

Emission Europe1