Dernières opérations

Étiquette : lifting cervicofacial

octobre 8, 2018
livre récent du Docteur Vladimir Mitz

Chirurgie esthétique : TVA, la fin ?

La TVA a été imposée aux patients désireux de chirurgie esthétique(non prise en charge par la sécurité sociale), à hauteur de 20% rajoutés à la somme globale que devait avancer le patient, souvent gêné et embarassé; nous les chirurgiens l’encaissions et recversions aux impôts cette taxe imposée sur le corps humain.

Notre syndicat professionnel, a SNCPRE, a lutté longuement(4 années) et a finalement obtenu gain de cause à l’échelle européenne; les actes de chirurgie esthétique ne sont plus considérés comme maudits par la collectivité nationale! 

Il semble que depuis quelques temps, sous l’autorité des instances européennes, un rescrit (c’est-à-dire une analyse publiée et modificatrice , avec des commentaires professionnels effectuées par le service fiscal de Bercy),  marque la fin de la TVA obligatoire pour certaines aux opérations de chirurgie esthétique;

TVA obligatoire, toujours pour les actes de médecine et chirurgie esrthétique non repertoriés par la CCAM

La plupart des opérations de chirurgie esthétique comportent un code CCAM,  (c’est-à-dire un code spécifique établi par la sécurité sociale); celui-ci caractérise  une intervention en tant que chirurgie prise en compte par la nomenclature des actes de la  chirurgie esthétique et réparatrice;

L’opération désignée n’a donc plus  un but essentiellement de confort: ces opérations deviennent également  des interventions à composante médicale thérapeutique,  qui donc exonèrent de la TVA  les patients qui ont le désir  d’une intervention, même à visée esthétique.

 Par contre la TVA reste applicable sur tous les actes médicaux et chirurgicaux qui ne figurent pas à la nomenclature,  telle les injections à visée esthétique pure,  où certaines interventions qui ne sont pas cotées.

Il faudra donc discuter à votre chirurgien de l’opportunité ou non de payer la taxe TVA de 20 %,  ou si vous pourrez vous en abstenir.

TVA en chirurgie esthétique, une diminution des tarifs à encourager!

Cette modification de la tarification des actes chirurgicaux estétiques à visée thérapeutique devrait sans doute amener un ajustement du prix des principales opérations esthétiques en  France, dont évidemment les patients seront les heureux bénéficiaires!

dernier livre du docteur vladimir mitz

dernier livre du docteur vladimir mitz publié aux éditions flammarion

septembre 2, 2018
les ligaments du visage pendant un microlift
les ligaments du visage pendant un microlift

lifting du visage: ce qui maintient nos traits:les ligaments du visage pendant un microlift

lifting du visage: ce qui maintient nos traits

schéma des ligaments et du Smas en vert

schéma des ligaments et du Smas en vert

Lifting du visage: ce qui maintient nos traits est fin et fragile! 

Comment notre visage est-il stabilisé en profondeur?

la réponse est: grâce à des adhérences entre le Smas (que j’ai décrit en 1974) et la couche profonde du derme; ces adhérences sont faites de ligaments(ligaments de Furnas) et de faisceaux de collagène, de microvaisseaux, de nerfs sensitifs ténus; Un schéma  vous explique cette anatomie secrète, telle que le chirurgien la découvre  en pratiquant des liftings du visage, ou lissage facial;

Au cours du lifting du visage, ce qui maintient nos traits est donc une structure fragiel, qui vieillit de par le temps, d’une façon très variable d’un sujet à l’autre; Notamment, la répartition et la solidité des fibres élastiques est un élément déterminant de notre résistance au vieillissement.

Lifting du visage: ce qui maintient nos traits doit il être libéré ou préservé?

La règle habituelle a été de couper ces adhérences et ligaments , afin de retendre la peau harmonieusement au cours des liftings cervi-faciaux;

Mais j’ai tenté depuis 2014 de modifier cette approche invasive pour pratiquer dans certains cas de vieillssement précoce, une opération que j’ai appellé le microlift facial, dans lequel ces ligaments ne sont pas sectionnés, tout juste un peu libérés; le plan de séparation est sous le SMAS, ce qui permet de retendre l’ensemble peau+Smas d’un bloc, comme si on tirait la couverure du lit avec son drap , pour repositionner en monobloc les tissus affaissés.

On y gagne en suites opératoires plus simples, moins de gonflement_ mais c’est une opération réservée à des cas de vieillissement débutant!

Lifting du visage: ce qui maintient nos traits: conclusion

Les ligaments et adhérences qui fixent nos traits en profondeur sont précieux, Ô combien!

Cette innovation de tenter de les préserver dans la msure du possible a sans doute un intérêt pour les patientes qui désirent un rajeunissement facial, qui perdure plus longtemps que les fils tenseurs, car cette méthode du microlift s’accompagne, quand même d’enlèvement substantiel de peau autour de l’.oreille.

voyez pour plus de détails:https://sites.google.com/site/smasliftcom/home

 

août 24, 2018
déformation du cou avec l'âge

plis du cou et cordes platysmales

plis du cou ou cordes platysmales

par le docteur vladimir mitz, chirurgien esthétique à paris

Lorsque le cou vieillit, en plus de l’excédent de peau,  des fanons verticaux ou  cordes apparaissent: formant des plis du cou disgracieux, des cordes  verticales surviennent: ces signes de vieillissement , plis du cou ou cordes platysmales, sont difficiles à traiter: malgré un lifting cervicofacial bien fait, les cordes platysmales peuvent récidiver!

Les plis du cou ou cordes platysmales témoignent d’une dégradation des vertèbres et de la colonne cervicale qui perd de sa rectitude, et se courbe; En réaction les muscles du cou se contractent;En arrière du cou, on ne voit rien; mais au devant apparaissent des cordes ou fanons, sous forme de plis disgracieux, parfois enrobés de tissus gras, pouvant former un cou de dindon; Ces déformations agacent les patients qui voient ainsi des signes génétiques parfois apparaitre, et des déformations difficiles à accepter.

Elles sont nommées cordes platysmales parce qu’elles sont constituées par les fibres musculaires du peaucier du cou, ou muscle PLATYSMA; c’est le muscle de la grimace, qui attire les coins de la bouche vers le bas, lors de la grimace;

De plus, de la graisse accumulée localement peut venir accentuer la déformation, créant alors un aspect très disgracieux en poche graisseuse flasque et tremblotante, que les petit enfants secouent en se moquant des personnes qui e, sont affublées!

En 1995, j’avais l’intuition que les plis du cou n’étaient pas liées à un simple relâchement musculaire, mais plutôt à une hypercontraction!

C’est ce que mon élève et billant assistant P.KNIPPER  a démontré par des électromyogrammes; du coup, nous avons associé un traitement par botox de ces cordes, avec un protocole particulier, et avec succès!

Un article récent dans la prestigieuse revue PRS américaine dit la même chose sans nous citer!!

je signale nos travaux pour les lecteurs curieux et friands de la prééminence tricolore…


KNIPPER P., MITZ V., LEMERLE J.P.L. – Cervicoplastie expérimentale: correction de l’angle cervico-mentonnier par la suspension postéro-supérieure de l’os hyoïde. Etude sur vingt pièces de dissection anatomique. – Ann. Chir. Plast. Esthét., 1996, 41, n° 6.


Is it necessary to suture the platysma muscles on the midline to improve the cervical profile? An anatomic study using 20 cadavers.

Knipper P, Mitz V, Maladry D, Saad G.Ann Plast Surg. 1997 Dec;39(6):566-72.

*vous pouvez aussi vous référer, à propos des plis du cou et des cordes platysmalesn aux articles contenus dans mon google  site dédié:https://sites.google.com/site/neckliftvladimirmitzcom/

le beau cou , dessin V.MITZ

le platysma du cou, dessin par vladimir mitz

août 2, 2018

 

Le lifting du visage et la restauration des volumes perdus de la face :

Le visage perd de son volume dans le temps: des études par IRM démontrent clairement ce processus inéluctable;Le lifting du visage et la restauration des volumes perdus de la face doivent donc être associés pour obtenir le meilleur résultat possible:

Y-a-til véritablement perte de volume des tissus faciaux?

La réponse est scientifiquement, oui; Même l’os perd en partie de son volume, sur des bilans radiographiques à longue échéance; Les tissus graisseux se résorbent chez certains patients, squeletisant le visage ou les orbites; le derme cutané s’atrophie, les fibres élastiques se fragmentent.

Dans d’autres cas, ce sont  tissus gras qui prolifèrent, arrondissant la face, mais les autres structures s’amincissent néanmoins.

Associer le lifting et des armes modernes du rajeunissement chirurgical du visage, tel le lipofilling ou les augmentations réparatrices de volume grâce aux fillers stables tels l’acide hyaluronique très réticulé, sont devenu très efficaces et restaurent ainsi le  naturel, tout en demeurant subtilement rajeunissants.

Le visage se creuse avec le temps dans certaines familles: au niveau des tempes, des orbites, des paupières, les joues perdent du volume;la peau s’affine, elles se marque de taches brunâtres, il semble que les structures osseuses  perdent un peu de leur matrice calcaire.

Que peut on faire pour réparer ces pertes volumiques ?

Le principe est de réparer les structures en incorporant structure pour structure: greffe osseuse pour restaurer les pertes de volume osseux, adipocytes pour réparer les fontes de volume sous cutané; mais les greffes osseuses sont malaisées à effectuer, on substitue donc à l’os des implants en silicone, ou on pratique plusieurs couches de greffes dermograisseuses, car elles ont tendance à fondre au bout d’une seule application.

la restauration des volumes du visage en même temps qu’un lifting cervico facial a été envisagée et est même devenue ainsi un must au cours des opérations de rajeunissement de la face; 

Depuis les années 1980, j’utilisais des fragments de SMAS ou  des cellules dermograisseuses prélevées sur le patient au cours de l’opération pour étoffer les lèvres déficientes, les joues creuses ou les pommettes trop plates.J’avais présenté le « lifting volumétrique cervicofacial biplan » devant le grand chirurgien brésilien, Ivo Pitanguy,  au cours d’un congrès brésilien à RIO de Janeiro!

Depuis, la restauration volumétrique  par lipofilling a fait son chemin!

dans le journal américain « plastic et reconstructive surgery « du mois de juin 2014:

des auteurs (dont le texan Rod Rohrich)plaident  de plus en plus pour la combinaison d’un lifting du visage associé à une restauration concomitante des volumes, qui chez certains patients, subissent une atrophie: le visage se creuse,et donne à voir une squelettisation de la face! 

Les résultats présentés par cette équipe américaine confirment nos propres observations: pour obtenir un beau lifting cervico-facial, il ne suffit pas de remonter correctement les tissus ptosés, mais aussi de retrouver les rondeurs de la jeunesse heureuse; d’ailleurs, un chirurgien français plaidait déjà en faveur de cette attitude de remplissage, en réalisant des »baby-face », dans les années 2000: le Dr M.BON!

A l’époque je plaidais pour un lifting biplan-donc remontant le SMAS au devant des pommettes-,associé à un repulpage léger des lèvres avec de bandelettes de SMAS,et un lipofilling(greffe de votre propre graisse)des sillons nasogéniens et des plis d’amertume;

Ci dessous un exemple de lifting volumétrique réussi:

patiente avant lifting volumétrique

patiente avec bajoues et fonte graisseuse devant l’oreille

patiente après lifting biplan

La même patiente après lifting volumétrique, redrapage biplan, et lipofilling zygomatico-malaire et des lèvres

 

 

avril 26, 2015

laurent terzieff âgé

laurent Terzieff jeune

LA RETOUCHE DANS LE Dla retouche en matière lifting cervicofacial  ou même de microlift interesse environ 5% des patients, à cause de la fracture invisible à l’oeil nu,des fibres élastiques du derme et du SMAS!

Peu d’opérations demandent autant de précision et de constance dans le résultat que le lifting cervico-facial, partiel ou total.

Les patientes sont extrêmement exigeantes en ce qui concerne la qualité et la stabilité des résultats.Mais la retouche fait partie des infos que l’on donne au cours des premières consultations , car elle doit toujours être envisagée pour parvenir au meilleur résultat possible!

pourquoi une retouche?

Toute détérioration qui peut survenir (entre 6 mois et 1 an après l’acte opératoire)  rend les patientes insatisfaites, très en colère: elles exigent une réparation.

Ce d’autant plus qu’il y a un œdème post opératoire important ; elles se rendent bien compte que les tissus ont alors été distendus par l’œdème inattendu et inquiétant.

Elles craignent que le résultat ne sera pas aussi merveilleux que ce à quoi le chirurgien les avaient engagé à espérer ; elles sont demandeuses d’une reprise aussi rapide que possible, presque en urgence.

accepter une retouche?

pour les patientes insatisfaites, la retouche est quasiment exigée, mais son tarif fait peur!

Au demeurant, ipour nous chirurgiens, l faut être assez large dans ces indications de retouches ; on peut distinguer plusieurs types :

1- La retouche minime partielle : en fait une simple reprise des cicatrices qui sont distendues au niveau cervical, temporal, ou pré-auriculaire, avec un décollement cutané modéré.
2- Une reprise avec décollement cutané segmentaire étendu : soit au niveau des bajoues, soit au niveau du cou, voire les deux.
3- Une reprise totale avec réfection complète de l’opération  et parfois adjonction d’un geste encore plus important sur le smas génio parotidien ou le plastysma.

L’indication de chacune de ces reprises doit être exposée, compte tenu de ce qui a été fait antérieurement, de la psychologie propre de la patiente, et aussi des possibilités financières qui résultent d’une négociation assez ardue.

En effet, pour les patientes, la retouche chirurgicale fait totalement partie de l’engagement du premier paiement, sorte de contrat à durée indéterminée.

comment évaluer le coût de la retouche?

Pour nous, entrent en ligne de compte d’autres facteurs :
– détérioration liée au mode de vie,
– mauvaise hygiène alimentaire,
– facteur génétique non contrôlable,
– exigence particulière de la patiente,
– vieillissement subit, inattendu et assez brutal.

Il n’y a donc pas de règle en ce qui concerne le montant financier à évaluer de la retouche chirurgicale;le fait de chiffrer des honoraires de retouche n’est pas scandaleux, mais sera expliqué et dicuté en fonction de chaque cas particuler ,pour servir au mieuxles intérêts réciproques..

Il est bien entendu que les frais de clinique et d’anesthésie doivent être payés par la patiente ; Mais les honoraires chirurgicaux doivent être calculés avec encore plus de tact et de mesure de façon à ne pas froisser la patiente et la conduire à aller consulter quelqu’un autre, qui aura beau jeu de médire du premier chirurgien ;
d’autre part il faut faire comprendre à la patiente qu’il y a néanmoins un risque ; seul l’argent à payer la fera réfléchir, comme le disait notre maître Raymond VILAIN.