Dernières opérations

Étiquette : péri-prothétique

novembre 20, 2017

Chirurgie esthétique à Paris: reconstruction du sein après cancer, les news

La reconstruction des seins après un cancer  vit un moment de plénitude!

De nombreuses techniques sont proposés aux patientes atteintes d’un cancer du sein; Parfois la reconstruction se fait immédiatement après l’ablation de la tumeur du sein cancéreux; parfois elle se fait après très fort un certain délai, ce qui est plutôt favorable pour l’état psychique et physique pour la patiente: elle aura ainsi le temps de digérer sa terrible histoire, et de décider de la meilleure technique de reconstruction à tête reposée;

reconstruction du sein après cancer: sans cesse de nouvelles techniques

Parmi les techniques qui sont en pointe,  la reconstruction par le lambeau  de peau et de graisse abdominale transférées par microchirurgie(le DIEP) a la faveur de nombreuses équipes hospitalières; cette technique est plus délicate  à accomplir dans une  clinique privée, car elle consomme beaucoup de temps de bloc opératoire, et impose une surveillance assidue;elle est complexe à réaliser dans une  structure  légère comme celle des établissements privés;

reconstruction du sein après cancer: la technique en 2 ou 3 temps

C’est pourquoi je continue de favoriser une reconstruction en deux ou trois  temps:

  1.  le premier temps consiste la mise en place d’une prothèse mammaire pour refaire le volume du sein enlevé; en même temps on peut symétriser le sein “normal”  afin que la patiente bénéficie du plus grand confort post-opératoire;

  2.  dans un deuxième temps quelques mois plus tard, on  pourra refaire l’aréole et le mamelon; le  tatouage a actuellement  le vent en poupe,  mais je préfère de loin une reconstruction plus artisanale, qui  dure plus dans le temps: l’aréole  est reconstruite par une greffe de peau crurale; le mamelon est reconstruit par une greffe d’un tiers du mamelon normal,ou par un petit fragment du lobule de l’oreille;

  3. un troisième temps de raffinement peut s’avérer utile, pour mieux symétriser ou remonter le sein sain qui retomberait un peu

il n’est pas rare d’associer un lipofilling(greffe de votre propre graisse) pour parfaire le résultat et obtenir une symétrie remarquable;

Ajoutons que la reconstruction du sein après un cancer ne provoque aucune  relance du processus cancéreux!

 

cicatrice après mastectomie

1 reconstruction du sein: mastectomie totale

reconstruction du sein par prothèse interne

2 le premier temps de reconstruction par implant est de placer une prothèses fiable pour créer un volume et de symétriser le sein restant

 

résultat d’une reonstruction du sein après acancerpar implant profond, et a reconstruction du seinbgreffe de l’aréole et du mamelon

Reconstruction du sein après cancer:  du nouveau!

 

Mon ami américain Patrick Maxwell,  Un grand spécialiste de mondiaux de la reconstruction du sein par l’intermédiaire de prothèses mammaires, a développer un nouveau concept pour reconstruire le sein: Il préconise en effet de placer la prothèse mammaire devant le muscle pectoral et non plus derrière le muscle pectoral  comme on le fait habituellement; Sa conception nouvelle  associe 3 actes:

  1. Placement des prothèses en rétro pectoral
  2. Enrobement des Prothèses par une membrane artificielle
  3. associer  un lipofilling chaque fois qu’il est possible

Cette Méthode a été récemment débattue au cours d’un congrès de chirurgiens plastiques reconstructeurs  et esthétiques à tel Aviv, en novembre 2018:

Des collègues partisans de cette  technique, ainsi que des opposants  se sont amicalement confrontés pour déterminer  quelle était la meilleure façon de réparer un sein après un cancer,  ou de remplacer la glande mammaire dans le cadre des mammectomise sous-cutanées  préventives;

En réalité,  la décision thérapeutique dépend de plusieurs facteurs,  sans oublier que la méthode préconisée par Maxwell revient très cher à cause de la membrane que l’on doit utiliser pour envelopper la prothèse!

de plus,  le recul de  cette méthode n’est que de 5 ans;

Ainsi,  il y a du nouveau en matière de reconstruction mammaire par implant en gel de silicone,  par opposition aux méthodes plus agressives, comme le Diep, où les klambeaux musculo-cutané de grand dorsal,  ou encore des méthodes microchirurgicales, qui  ne permettent  pas de créer le plus rapidement possible, une symétrie des deux seins!

personnellement,  Je bataille considérablement  pour que la patiente obtienne une poitrine plus belle après un cancer qu’ auparavant!

 

avril 26, 2015

Coques autour des prothèses mammaires,

une étude scientifique: un article ancien mais toujours d’actualité!

augmentation mammaire, quel implant choisir?

Coques autour des prothèses mammaires

En ce qui concerne les Coques autour des prothèses mammaires, je vous laisse lire le résumé d’un article scientifique que j’avais écrit il y a quelques années, mais qui garde une grande actualité du fait de cette nouvelle pathologie inquiétante, le lymphome anaplasique, qui survient essentiellement autour des prothèses MACROTEXTUREES, et pratiquement pas autour des prothèses mammaires MICROTEXTUREES  que j’utilise depuis près de 20 ans en 2018!

Coques autour des prothèses mammaires,

L’article concerne donc l’étude au microscope  des Coques autour des prothèses mammaires, c’est une étude scientifique : il analyse l’environnement histologique péri-prothétique  autour des implants mammaires ; Publié il y a quelque temps pour étudier les différentes  constitutions réactionnelles au silicone des parois et du gel qui fuyait beaucoup à l’époque, il met l’accent sur les réactions inflammatoires, notamment autour du polyuréthane, fort à la mode à cette période de transition, après le moratoire sur les implants remplis de gel de silicone:

Presque 20% des implants siliconés lisses entraînaient des coques péri-prothétiques, très gênantes esthétiquement et fonctionnellement!

Cette étude revêt un caractère d’actualité car l’apparition d’une complication rare: le LYMPHOME ANAPLASIQUE A GRANDES CELLULES(LAGCD), qui peut advenir après l’implantation de prothèses mammaires « chevelues » dites macro texturées , met cette étude sur le devant de la scène pour mieux comprendre ce qui se passe en profondeur . les Coques autour des prothèses mammaires sont devenues certes plus rares grâce aux progrès technologiques, mais n’ont pas disparu totalement et méritent qu’on s’arrête sur ce problème, d’autant que d’autres complications apparaissent du type irritatif ou même tumoral: le Lymphome anaplasique…

Coques autour des prothèses mammaires,

histo_p1

Coques autour des prothèses mammaires,

En définitive, cette étude m’a démontré dans les années 1990 2000 que les femmes coqueuses étaient d’éternelles coqueuses!

ceci était lié au fait que leur corps réagit au silicone d’une façon différenciée et variable, parfois même différemment d’un sein à l’autre côté!

Actuellement, les proportions de coques ont beaucoup diminué du fait  de l’amélioration de fabrication, multicouches, des parois de l’enveloppe périprothètique;

Les Coques autour  des prothèses mammaires ont ainsi considérablement diminué; mais d’autres soucis apparaissent: les vagues par effet de pesanteur au niveau d’un gel qui ne remplit pas assez l’implant, les asymétries mammaires, les vices de positionnement notamment en position rétro-pectorale, etc…on accuse même la membrane hyper chevelue des prothèses à paroi MACROTEXTUREE d’être à l’origine des LYMPHOMES ANAPLASIQUES A GRANDES CELLULES, l’inquiétant LAGCD!