Dernières opérations

Étiquette : instagram

février 26, 2019
nstagram, chirurgie esthétique et publicité

Instagram, chirurgie esthétique et publicité

instagram et publicité des chirurgiens esthétiques

vladimir mitz sur dailymotion: https://dai.ly/x732c1y

une émission télé récente a stigmatisé les dérives de chirurgiens esthétiques qui osaient publier des photos avant après de certains de leurs patients non avertis avant publication, et sans leur accord!!
le conseil de l’ordre des médecins bataille contre cette publicité à peine déguisée;
Néanmoins un devoir d’information existe, et beaucoup de patients veulent se référer à des résultats tangibles pour se décider en pleine connaissance de ce qui est possible!
Il y a donc une limite mouvante entre les 2 conceptions, mais tout patient a droit au refus de la publication de ses images personnelles quand elles sont jugées inappropriées ou simplement non désirées comme exposition sur la toile!!
J’ai réalisé une petite interview  concernant ce problème délicat ou déontologie, désir de bien faire et montrer le possible, parfois sans trop de discernement ou d’humilité peut conduire à es conflits désastreux!
La règle est que le patient DOIT ETRE CONSULTE ET AVERTI avant toute publication, avec un consentement signé..
lien Daily motion= https://dai.ly/x732c1y

Chirurgie esthétique, Instagram et publicité

 

La publicité en chirurgie esthétique est interdite par le Conseil de l’Ordre national des médecins;  paradoxalement chaque médecin a aussi un désir d’informer ses patients  sur les opérations qu’ il connaît bien,  qu’il réussit le plus souvent;  par ailleurs beaucoup de patients demandent de voir les résultats d’un chirurgien esthétique,  afin de s’assurer de sa compétence professionnelle et de son habileté technique!

Placé devant ces deux pulsions extrêmement contradictoires,  certains chirurgiens esthétiques ont cru un moment possible d’utiliser les réseaux sociaux pour faciliter l’accès des patients à des informations réalistes, véridiques,  et démonstratives;

La publication de résultats sur Facebook ou Instagram s’est ainsi considérablement développée,  au grand dam  des surveillants  professionnels de ces réseaux sociaux au conseil de l’ordre,

 

 ce qui est interdit  au chirurgien

 il est interdit de promouvoir par publicité directe une qualité personnelle d’un chirurgien(par exemple dire je suis le meilleur dans tel ou tel domaine d’activité:)en montrant des résultats,  et de ne pas avoir une attitude scientifique,  c’est-à-dire de ne pas  publier des résultats avec des statistiques  crédibles  dans des revues scientifiques authentifiées, consultables par tous les collègues:

il est interdit au chirurgien de montrer des visages ou des corps opérés  dont l’aspect est reconnaissable par des patients qui viendraient à connaître les personnes  présentées,  ou bien que des proches pourrait reconnaître:  ceci brise l’anonymat réclamé des patients qui sont ainsi jetés en pâture à la contemplation de visiteurs, dans les sites racoleurs ou dans les applications de type Facebook et Instagram!

 

ce qui est possible au chirurgien

 

il est du devoir du chirurgien d’expliquer au cas par cas devant chaque patient ce qu’il peut faire , et surtout d’informer le patient des complications que celui-ci peut redouter à l’issue d’une opération, qui comporte  toujours un risque statistique d’évolution fâcheuse!

que faire pour que l’on ne reconnaisse pas les personnes sur les photos présentées?

Le principe est de flouter  les yeux,  de dissimuler le regard,  ou de ne montrer que des parties d’un visage ou d’un corps sans les signes particuliers permettant la reconnaissance par un tiers;

dans le formulaire du consentement mutuel que le patient et le chirurgien doivent signer et qui est leur contrat mutuel  d’action chirurgicale,  il est précisé que le patient doit accepter que ses photographies puissent être montrées dans le cadre de congrès médicaux à d’autres professionnels de la chirurgie,  ou dans un but d’information;  il est donc très important que ce petit chapitre soit signalé au patient pour qu’il puisse accepter ou refuser ses dispositions!