Étiquette : prothèses mammaires

avril 4, 2018

Le choix de la taille des prothèses mammaires pour une opération d’ augmentation mammaire par le docteur Vladimir Mitz , chirurgien esthétique à Paris   “Docteur j’ai peur que vous me mettiez trop gros seins!” une phrase que l’on entend fréquemment lorsque l’on décide de mettre en place des prothèses mammaires pour une augmentation mammaire; Cette crainte est en partie justifiée, Car la tendance actuelle est une demande de seisn voluptueux :j’ai des patientes qui sont même très minces et qui demandent une taille D! c’est pourquoi il me paraît important de faire essayer les implants mammaires avant de pratiquer l’opération.    Comment pratiquer un essai de prothèses mammaires?

  1. La première solution, la plus moderne en apparence, consiste à faire un morphing avec un logiciel de simulation 3D de chirurgie; mais cette idée qui paraît séduisante n’est pas si efficace que cela, même si on utilise un logiciel 3D; En effet la perception vue de l’extérieur ne permet absolument pas ni de toucher ni d’avoir une réelle sensation d’augmentation mammaire ressentie!
  2. c’est pourquoi je préfère ,de loin, faire essayer en consultation,  directement dans le soutien gorge, des prothèses mammaires, de taille variable, dans une salle dédiée

avril 26, 2015

Par le docteur Vladimir MITZ

S’il est une opération où il faut réussir du premier coup, c’est bien celle de l’augmentation mammaire !

En effet, cette opération d’augmentation des seins (relativement onéreuse) fait espérer aux patientes un résultat magique :

Le bon résultat d’une augmentation mammaire doit être immédiat, durable, et conforme aux attentes de la patiente par rapport aux explications qu’elle a reçu en pré-opératoire.

Or, ce n’est pas une opération facile :

Il convient en permanence de limiter les causes d’insatisfaction ou d’insuccès, voire d’erreur, qu’elle soit technique ou qu’elle soit non prévue, même pas signalée dans l’information pré opératoire.

historique

voici bien longtemps que les femmes aux petits seins rêvent d’une augmentation mammaire miraculeuse! Si l’implantation ancienne de boules en ivoire a été abandonnée très vite, d’autres procédés ont été utilisés avec des fortunes plutôt mauvaises: spaghettis de polyéthylène, fragments de derme déspécifié, lipomes recueillis ailleurs sur le corps…

Il a fallu attendre le 20è siècle pour que l’idée de remplir de trop petits seins avec des membranes élastiques remplies de sérum physiologique marque un réel